La méthodologie de GEIR, adaptée aux centres d’intérêts immédiats et à l’identité de la fondation, consiste tout d’abord à répertorier des questions issues des interviews, allant des impressions générales aux impressions spécifiques qui émanent de deux domaines: les pratiques et les valeurs de subventionnement. A ceci s’ajoute une autre série de questions qui invite les bénéficiaires à partager des idées concernant l’amélioration des pratiques de la fondation. A travers cette approche exhaustive, le GEIR révèle l’expérience et les perceptions des bénéficiaires en matière de subventionnement. 

interviews.png

Des interviews confidentielles sont tenues en tête à tête avec vingt bénéficiaires maximum. Ces dernières sont réalisées par des experts dotés d'une sensibilité et des compétences culturelles fortes, une bonne connaissance des fondations et des pratiques non-lucratives. Ces experts sont également familiers avec les contextes locaux et sont conscients des différentes dynamiques de pouvoir. Les interviews peuvent se tenir en langue locale si nécessaire.

report3.png

Du début à la fin, le GEIR observe une confidentialité totale envers les bénéficiaires qui prennent part au processus d’analyse et d’évaluation du GEIR leur permettant ainsi d’être francs et ouverts. Ainsi, le GEIR offre des données qualitatives et quantitatives concernant l’expérience des bénéficiaires et met également en avant leurs recommandations spécifiques.  

 
lightbulb_methodology.png
 
Le coût du GEIR (Le Rapport introspectif sur l’Expérience des Bénéficiaires) varie entre 5 000$ et 20 000$, en fonction de plusieurs facteurs tels que le lieu et le nombre de bénéficiaires concernés. Pour plus d’informations, contactez-nous